DSM et structures cliniques : les divergences sur le diagnostic

Voici le résumé d’un article que j’ai publié en 2011 dans une revue sans comité de lecture au Mexique.

Sierra Rubio, M. (2011). « DSM y estructuras clínicas: las divergencias en el diagnóstico ». Revista de la Universidad Latina de México [Mexique], (3), 5-14.

Cette réflexion, parue dans la revue multi-disciplinaire de l’Université où l’auteur travaillait à l’époque, est centrée sur la question de la discordance entre les diagnostics qui se formulent selon les critères du Manuel Diagnostique et Statistique des Troubles Mentaux et ceux qui se font à partir de la nosographie psychanalytique.

Pour y apporter des éléments de réponse, on a fait une ré-visitation de trois aspects du conflit entre le DSM et la doctrine des structures cliniques: a) la nature des critères pour les deux genres de diagnostics, b) les présupposés psychopathologiques à eux sous-jacents, et c) le type de clinique qu’ils soutiennent.

Le texte original en espagnol est disponible ici.