Billets | Notas

Freud, apprenti minéralogiste

Dans un autre billet, j’ai présenté un geste transdisciplinaire de Freud, à savoir : celui d’utiliser un modèle minéralogique pour expliquer sa psychopathologie — notamment le rapport entre la normalité et l’état morbide.

Lors d’un séminaire de thèse avec mon directeur, le Pr François Sauvagnat, il m’a demandé d’où est venue à Sigmund Freud l’idée de cette métaphore — soit, la génialité de comparer la structure des malades mentaux à la structure des cristaux minéraux.

Devant mon ignorance à ce sujet, il a suggéré quelques pistes de recherche — dont j’ai eu les réponses au fur et à mesure des avancées de la thèse :

  • Est-ce que Freud avait des livres de minéralogie dans sa bibliothèque ? Pas certain ; en tout cas, dans le catalogue de ceux qui sont aujourd’hui conservés à Londres et à Vienne n’a pas un seul titre correspondant à ce domaine.
  • Est-ce qu’il fréquentait des professionnelles de cette spécialité scientifique ? Aucune trace de cela dans ses biographies les mieux documentées.

Alors, d’où vient cela ? Le mystère fut finalement dévoilé le semestre d’hiver 2012. Continuer la lecture de « Freud, apprenti minéralogiste »

La métaphore cristallographique de Freud

L’une des voies possibles pour faire avancer une discipline, consiste à lui appliquer un modèle venant d’une autre science — afin d’obtenir des effets inédits de savoir. Je voudrais présenter dans ce billet une de ces applications transdisciplinaires : il s’agit du modèle minéralogique du clivage des cristaux, que Freud a récupéré pour l’usage de la psychanalyse. Continuer la lecture de « La métaphore cristallographique de Freud »