À propos du statut de la psychopathie en psychanalyse

Voici le résumé d’un article que j’ai publié en 2014 dans une revue à comité de lecture en Colombie.

Sierra Rubio, M. (2014). « Sobre el status de la psicopatía en psicoanálisis ». Boletín Científico Sapiens Research [Colombie] 4(1), 21-25.

La délinquance est un phénomène censé porter d’atteintes au lien social. Le but de cet article consista à explorer ce phénomène dans le registre de la psychopathie, pour préciser son status selon la doctrine des structures cliniques.

Le point de départ fut le désaccord de la psychanalyse lacanienne d’avec l’explication dominante dans les disciplines psy – celles-ci appréhendant l’acte délinquantiel sous la référence des profiles de la personnalité criminelle. La réflexion porta alors sur la spécificité clinique et anthropologique de l’apport psychanalytique dans l’interface de la psychopathologie et la criminologie. Pour cela, on a utilisé une méthode généalogique.

Les résultats montrent que les tentatives psychodynamiques basées sur la notion de la personnalité ont débouché sur des solutions dont la valeur heuristique s’arrête dans la description de la surface psychique de l’individu. D’où l’on conclu la pertinence d’approcher le réel en jeu sur la voie des structures cliniques, pour rendre compte du pari inconscient du sujet dans l’acte criminel.

Le texte original en espagnol est disponible ici.

Diagnostic structural : une cartographie du désir à l’usage du clinicien (I)

Voici quelques notes préparées pour la leçon 1/3 de mon intervention au CM « Psychologie clinique » à l’Université Rennes 2. L’objectif de cette intervention a été de présenter le diagnostic structural lacanien comme une « cartographie de la subjectivité désirante » dont le clinicien peut tirer parti pour sa pratique.

Le contenu de cette première leçon porte sur quelques différences générales entre le diagnostic structural lacanien et le (beaucoup plus populaire dans le milieu universitaire) diagnostic structural bergeretien.

Continuer la lecture de « Diagnostic structural : une cartographie du désir à l’usage du clinicien (I) »

Soutenir les structures cliniques

Le 30 septembre 2016 j’ai soutenu à Paris 7 ma thèse « Les contributions de Freud et Lacan à la théorie des structures cliniques. Des fondements généalogiques aux débats en psychopathologie », dirigée par M. le Pr François Sauvagnat. Ce billet contient la présentation que j’ai fait devant le jury.

Continuer la lecture de « Soutenir les structures cliniques »

Qu’est-ce qu’un cristal signifiant ?

Le jeu de mots qui intitule ce carnet de recherches s’appuie sur l’expression « cristal signifiant » — apparaissant dans le Séminaire IV de Lacan pour désigner la structure de la phobie du petit Hans.

Dans des billets antérieurs, j’ai commenté la façon dont Freud a fait référence à la cristallographie minérale — qu’il avait étudiée à l’Université auprès du Pr Tschermak — comme modèle d’étayage du savoir psychopathologique. Il s’agit maintenant d’expliciter l’enjeu de Lacan lors de l’utilisation du syntagme en cause, né de la rencontre entre la chimie des cristaux et la logique du signifiant. Continuer la lecture de « Qu’est-ce qu’un cristal signifiant ? »